J’ai toujours été attirée par la culture nippone : le mode de vie, les valeurs, la cuisine. Cependant, il restait quelque chose que je ne connaissais pas… le Sushi !

Mon tout premier sushi…

C’est lors d’un de mes voyages en Thaïlande que j’ai découvert le sushi… il y a 13 ans.
Je n’avais aucune appréhension. Le goût m’a plu tout de suite 😊J’ai trouvé que c’était un aliment bon, beau et sain. Un vrai coup de foudre ! Bref… j’A.D.O.R.E. les sushis 😉
Je m’y suis tout de suite intéressée et j’ai tout naturellement commencé à les confectionner moi-même.

10 ans d’amour et d’eau fraîche de sushi…

J’ai donc commencé toute seule au tout début. Mais pas n’importe comment ! Je me suis beaucoup documentée à travers des livres et des documentaires tant sur la cuisine que la culture japonaise, et grâce à de petits films culinaires également. Je voulais tout savoir : l’origine du produit, le pourquoi du comment il est autant consommé à travers le monde, comment il s’est démocratisé, etc…

Deux ans plus tard, l’occasion d’aller à Taiwan s’est présentée à moi. Un très bon ami, connaissant ma passion pour les sushis, me fit venir à Taipei. Il me présenta le chef du très réputé Palais de Chine à Taipei. Dès lors j’intégrai sa brigade et j’en découvris encore plus sur ces délicieuses bouchées so freshy, sur la cuisine japonaise également. J’ai eu l’immense chance d’apprendre aux côtés d’un maître sushi. Durant des mois, j’ai pu me perfectionner, apprendre de nouvelles techniques et surtout à être plus rapide ! Eh oui, le sushi est un produit qui doit se travailler d’une certaine manière. Il ne faut pas manipuler trop longtemps le poisson et avoir beaucoup de dextérité dans la confection d’un sushi.

A mon retour en France, j’ai fait mes premiers pas au Wo Sushi à Coustellet, puis dans un autre restaurant à Aix-en-Provence. Où j’ai découvert « l’autre » façon de fabriquer des sushis ☹ Un sushi type restauration rapide, qui vise plus la quantité que la qualité. Ce qui m’a confortée dans mon choix de faire et d’offrir un sushi plus traditionnel et surtout de qualité !

Voilà pourquoi j’ai décidé de continuer l’aventure seule…

J’ai donc sillonné les routes luberonnaises, dans la zone industrielle d’Apt, avec mon p’tit food-truck avec mon p’tit food truck. J’ai beaucoup aimé aller à la rencontre des gens, leur faire découvrir mes bouchées, le savoir-faire que j’avais appris à Taipei. Puis j’ai souhaité me « poser », avoir mon p’tit resto, un comptoir, une ou deux tables. Souvenez-vous… Le tout premier Sushi Ya, il était à Bonnieux. Petit village perché où j’habitais. Avec toujours la même envie de partager, mon sushi shop a commencé à avoir un certain succès. Amoureuse de la culture japonaise, je voulais faire découvrir à ma façon le Japon à travers une p’tite boutique avec des articles 100% artisanat nippon. Il a donc fallu que je trouve un lieu plus grand pour caser tout mon univers… Et me voilà à Apt. Cela fera 3 ans en novembre prochain que j’y suis installée.

Moi en train de confectionner des sushis

#iLoveSushi

Un produit coloré, original, facile à manger et très sain… C’est pour ces raisons que j’aime les sushis et les faire pour le plus grand plaisir de ma famille et le vôtre aussi 😉

Même si le sushi s’apparente à de la restauration rapide, parce qu’on le mange avec les doigts et sur « le pouce » ou à emporter, il reste un met très sain composé de matières nobles et de bonne qualité. Il s’apprécie lorsqu’il vient d’être tout juste « cuisiné ». Il ne faut pas le conserver, sinon il perd de sa saveur et de sa valeur nutritionnelle. D’où le fait que j’ai choisi de les confectionner à la commande. Je ne fais aucun plateau d’avance et je ne stocke jamais mes sushis et surtout je ne les congèle pas – horreur de chez horreur. C’est une règle à laquelle je ne déroge jamais, tant par respect pour mon travail et aux valeurs que je crois, que par respect pour mes clients également.

Pour moi la cuisine nippone est une cuisine saine qui met en avant le côté pur de l’aliment. Sans tralala, pas transformé (voire très peu). A la différence d’autres mets occidentaux ou asiatiques, comme en Chine par exemple où on n’hésite pas à faire mijoter dans des sauces, bouillir ou frire les produits. Cela n’a rien à voir avec le Japon, où l’on cuisine des produits uniquement de saison. C’est le côté puriste de la culture nippone, dont j’affectionne tant.

Le sushi est un produit noble qui ne doit pas être consommé tous les jours. Comme c’est le cas depuis sa rapide popularisation dans les pays occidentaux, notamment en France puisque nous sommes les plus gros mangeurs de sushi en Europe. A l’origine, on le mange lors d’occasions très spéciales.

Partager, faire découvrir, susciter les palais…

Ce que j’aime le plus dans mon travail est « partager ».

Faire découvrir aux gens qu’on peut manger du poisson cru sans avoir d’apriori. Parce que tout est dans la manière de travailler le sushi et dans le choix des matières premières. La transparence des produits… Ce sont des saveurs qu’on n’a pas l’habitude de manger. J’aime faire apprendre à les apprécier, grâce à des p’tits conseils de dégustation, ou en conseillant les clients de commencer par tel ou tel poisson quand c’est leur première fois.

En effet, au fil des années, je me suis rendu compte que tous les palais n’appréciaient pas forcément le sushi pour différentes raisons. Soit parce que peut-être les personnes en ont mangés des pas bons et restent sur une mauvaise expérience, soit parce qu’elles n’ont pas le palais pour les apprécier. Mais selon comment tu découpes et présentes le sushi, certains retentent l’expérience et finalement ils sont agréablement surpris. J’ai des clients qui détestaient le poisson cru et qui n’en avaient jamais gouté. Et maintenant ils viennent régulièrement, de vrais accros ! Une fierté pour moi 😊

A travers la cuisine japonaise, je souhaite faire découvrir la culture nippone parce que tout est lié. Au Pays du Soleil Levant, l’art de la table est régi par des codes que tout Japonais se doit de suivre. Les couleurs sont codifiées, même la façon de se nourrir suit des règles strictes. Le perfectionnisme made in Japan 😉

La prochaine étape ? 
Participer au Championnat de France pour encore plus partager !
La prochaine étape ?
Participer au Championnat de France pour encore plus partager !

A bientôt chez Sushi Ya 🎐 Marie

#Sushi #Maki #Moshi #Roll #Fresh #Fraîcheur #RestoSushi #BonEtSain #SushiMania #SushiTime #Japon #Tokyo #Japan #Origami #Kami #Okame #Miyazaki